Source : L’AGEFI, 05/12/2017

« Les investisseurs ont tendance à se méfier des nouveaux concepts. Ils demandent des rendements supérieurs, des preuves et des benchmarks avant de placer leur argent dans un projet, et c’est logique. Est-ce que cela veut dire qu’il sera difficile de convaincre le monde des investisseurs avec le concept de finance durable et à impact positif qui a été élaboré récemment ? »