Source : Les Echos, 21/11/2017

Le gendarme des marchés recommande au gouvernement des modifications législatives, afin de faciliter la prise de parole des actionnaires en assemblée générale. En effet, le réel pouvoir des actionnaires se limite à voter contre les résolutions qui sont proposées par les conseils d’administration. Une des propositions de l’AMF est de diviser par deux les seuils pour déposer des résolutions en assemblée générale, qui sont extrêmement dissuasifs…