Source : AGEFI, 30/11/2017

A l’occasion de son bilan annuel sur les assemblées générales, Proxinvest a dévoilé les modifications de sa politique de vote pour 2018 et ses nouveaux chevaux de bataille. Après le rachat de Christian Dior par LVMH et de Havas par Vivendi sans recueillir l’avis des minoritaires, et «en surpayant» selon l’agence de conseil en vote, Proxinvest relance le débat sur le droit des actionnaires à se prononcer sur les acquisitions…