Source: Les Échos, 02/06/2017

Les auditeurs, nouveaux défenseurs du reporting intégré, livre dix bonnes raisons de se lancer. Parmi elles : communiquer de façon plus claire et synthétique aux actionnaires, penser la communication des entreprises de façon transversale et en interne  travailler hors des sillos battus. On en voit d’autres, mais on en parlera bientôt !