Source: The Conversation, 11/02/2018

Le débat majeur en France sur la nature et la finalité de l’entreprise oppose deux visions radicalement différentes. Faut-il ré-écrire le code civil pour que les voix des parties prenantes soient prises en compte ?  Mais, d’un autre côté, ces changements ne risqueraient-ils pas de déclencher de nombreux risques juridiques, représentant ainsi un danger pour les entreprises ?